• Des tranches de vie et des débats en ligne

  • Marie, membre d’Ages & Transmissions, a participé a quelques ateliers de simplicité volontaire. Elle nous livre quelques réflexions.

    Ces deux mots contiennent tant de choses. Etre simple (ou pas compliqué ?) m’évoque : naturel, basique, accessible ? Volontaire, cela évoque pour moi le courage, l’engagement, le risque de la nouveauté ?

    Lorsque A&T a proposé ce thème, je me demandais où cela nous mènerait. Pour moi cela évoquait une philosophie de vie écologique : je privilégie ce qui est bon pour la planète et je choisis des produits bienfaisants, utiles et fabriqués dans la dignité. Mais cette écologie là n’est pas sans coût actuellement et apparaît encore comme un luxe dans beaucoup de cas.

    J’ai été personnellement interpellée lorsque ma condition financière a changé. Solitude et baisse de revenus ! Il y avait des choix à faire pour survivre. Simplicité devenait sobriété. Première chose : réfléchir, faire le point sur mes besoins. Etablir un budget, voir où l’on peut sabrer, voir où l’on peut réduire, savoir ce qui est essentiel. Expérimenter les bas prix et la qualité qui y correspond. Evaluer les risques : santé, ennui, estime de soi (apparence physique et créativité par ex.), maintien des liens humains (vrais et faux amis..). Cela prend du temps et on a des habitudes ! Pas facile d’y déroger au début, comme les vacances à l’étranger, les loisirs, le superflu…
    Finalement, après un an d’expérience, j’ai deux budgets : la survie assurée par l’état de mon logement, mon alimentation, ma santé et ma mobilité. L’autre est beaucoup plus créatif : mes loisirs, la façon de recevoir et d’aller vers les autres, mes occupations, mes moyens de communiquer. Et je remercie les évènements qui m’ont forcée a m’informer, expérimenter, choisir et renoncer. Ma vie est plus créative et je me sens plus moi-même dans les choix que j’ai fait, car ils reflètent l’essentiel de mes besoins et de mes goûts.

    Donc pour moi, la SV n’est pas une militance, c’est une expérience très enrichissante et très occidentale, dans la mesure où nous avons le choix d’être des gaspilleurs d’énergie et des pollueurs de nos vies. Cela me rassure de savoir que je contribue à plus de sagesse et d’humanité. Bravo la crise, si elle nous fait avancer dans ce sens !

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut