• Des tranches de vie et des débats en ligne

  • Autres articles dans cette rubrique

    Il m’arrive de penser que nous réécrivons le roman de Camus (La Peste) tant la pandémie que nous vivons fait écho à la vague de maladie qui déferla sur Oran dans les années 40.

    Mis à part les rats qui agonisaient dans les rues, nous vivons le même isolement mondial, les mêmes mesures de confinement, les mêmes scènes de panique de la population qui s’arrache les produits alimentaires et les denrées de première nécessité comme le papier toilette, les mêmes façons de réagir face au mal par le déni, la fuite, les mêmes magouilles mais aussi le même engagement total des équipes soignantes.

    Comment lutter contre cet ennemi invisible ?

    Nous avons déjà vaincu la pandémie nazie, le fascisme, les dictatures alors, pourquoi douter de la victoire face à cet ennemi sournois ?

    Les chercheurs, les équipes médicales formées à des techniques de pointe luttent sans relâche contre la maladie et, parallèlement, l’humour, la créativité, la solidarité nous aident à sortir de la déprime et de l’enfermement. Jour après jour, la population repart la fleur au fusil. Des vocations insoupçonnables font leur apparition. On s’invente jardinier, les poètes reprennent la plume, les chansons populaires fleurissent aux balcons, les parents refont connaissance avec leurs enfants, les ménagères revoient la recette du « millefeuille » en superposant, cette fois, les coupons de papier toilette, les sourires et les saluts s’échangent entre voisins jusque-là inconnus, l’entraide est générale.

    Qui aurait imaginé que ces armes infaillibles seraient remises au goût du jour ? C’était oublier la faculté d’adaptation des humains et leur goût du bonheur. Nous vaincrons.

    Personnellement, je prends l’air au jardin et, à midi, j’ouvre la fenêtre et me gave de soleil. Je ferme les yeux et j’écoute le silence qui s’étire et baille.

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Forum

    • message  16870

      Pandémie par Frida

      15 avril 2020, par JeannineK

      Frida,
      tu écoutes le silence mais tu entends aussi certainement mieux le chant des oiseaux. Ils ne sont pas confinés mais étonnés sans doute du grand calme des rues et ils chantent à tue tête.
      Les personnes isolées ont la nature comme horizon. Le printemps est radieux, les fleurs plus belles, les arbres généreusement verts.
      Je marche tous les jours pendant 1h dans les rues désertes, j’observe. Ce quartier je le connais mais maintenant je le découvre.
      merci pour ce texte Frida et bonne continuation


      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut