• Des aînés, tisseurs de solidarité entre générations et cultures

  • accessibilite

      fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

    Recherche

    Exemple de déroulement d’un atelier "Mémoires pour demain" autour de l’alimentation d’autrefois

    Je m’appelle Marie, et vous comment vous appelez-vous ? Je vais aujourd’hui vous parler d’objets spéciaux, des objets bizarres que l’on utilisait autrefois.

    Je leur montre un moulin à viande, un rape pomme et un passe-vite. Qu’est ce que c’est ? A quoi cela sert-il à votre avis ? Est-ce que quelqu’un a un instrument comme ça chez lui ?

    Les réponses sont variées ! Pourtant les enfants en regardant bien, précisent leur pensée et se rapprochent de l’utilité des instruments… ils posent parfois beaucoup de questions, parfois moins. Pour le moulin à viande et le rape-pommes, personne n’a trouvé de quoi il s’agissait. Par contre, certains on vu des passe-vite chez leurs grands-parents. Je leur explique que ma maman utilisait ces instruments il y a 70 ans ! Elle employait par exemple ce moulin à viande pour préparer un plat avec les restants de viande ou faire un pâté.

    Ma maman restait longtemps dans la cuisine car il n’y avait pas de plats surgelés ni de plats tout faits ! Le soir on mangeait un plat préparé avec les restes du midi. Ma maman disait « on ne jette rien et surtout pas le pain ! » alors nous le toastions ou en faisions des pains perdus. Puis je leur demande : Comment fait-on chez vous ? Prépare t’on aussi des plats avec les restes des autres repas ? Souvent ils me répondent que chez eux aussi on mange les restes…

    Ensuite j’aborde les repas du midi et leur demande : qui rentre manger chez lui à midi ? à mon époque, on ne mangeait pas à l’école… On rentrait manger à la maison, maman avait fait à manger. Tous les midis je rentrais chez moi, juste le temps de faire pipi, de boire la soupe et de manger qu’il était temps de repartir !

    Ma maman faisait les courses tous les jours. Il n’y avait pas de supermarché, et donc pas beaucoup de choix. On n’avait pas de grands frigos non plus. On appelait ça des « glacières » car elles marchaient avec de la glace apportée à la maison.

    Le jeudi, on allait chez ma grand-mère, Grand Mamy on l’appelait, on avait le temps comme on n’avait pas autant d’activités qu’aujourd’hui ! Ce qu’on faisait ? On jouait dans le jardin !

    Je leur explique qu’à mon époque, on transformait les aliments à la maison. On avait des instruments pour le faire, mais à la main. Ça prenait plus de temps. Aujourd’hui, tout va plus vite ! On peut acheter des plats tout faits dans les supermarchés, il ne faut même plus cuisiner !

    Je termine en leur demandant : A votre avis, c’était mieux il y a 70 ans ou maintenant ? Il y a 70 ans, on avait beaucoup plus le temps… on mangeait plus sain et sans conservateur. On mangeait plus frais et on polluait mois. Par exemple, on n’utilisait pas de plastique mais bien des papiers journaux pour emballer les aliments. On gaspillait moins et on mangeait les restes ! Par contre aujourd’hui, il y a beaucoup plus de choix et tout va beaucoup plus vite. Les supermarchés permettent de faire nos courses de façon très rapide ! Cela a permis aux femmes de travailler et de se détacher des tâches domestiques… Par contre, il y a les repas devant la TV ! Je termine en leur expliquant que l’on peut éviter la surconsommation et les effets néfastes de la mondialisation en achetant des fruits et légumes de saison et belge par exemple…

    Haut